TA FETE – STROMAE LIVE À MUNICH – REVIEW

stromae_blog2

Stromae live à Munich, je n’allais quand même pas louper une occasion pareille. Et je ne regrette rien. Petit compte rendu d’une soirée pas vraiment comme les autres.
Arrivée à 18h45 devant la Muffathalle: la queue est très longue, il faudra donc s’armer de patience et se couvrir, il fait froid. C’est bizarre, ca faisait longtemps que je n’avais plus vu une aussi longue queue pour un concert. Ca rigole, ca parle beaucoup francais, mais ca grelotte également. À 19H00 pétantes, les portes s’ouvrent et la garderobe est déjà bondée de monde. Cinq minutes sont passées, et déjà les 5 premiers « rangs » sont occupés par le public jeune du Lycée Francais de Munich. « Ah non, monsieur, vous n’allez quand même nous passer devant… » . Bref, une petite bière pour se désaltérer et écouter DJ Thomas Bohnet (Tour de France, Munich) qui nous joue une playlist de morceaux francais plutôt sympathique et tranquille. La salle se remplie vite. Un DJ en « support-act » est très pratique: pas de gros changement sur scène, donc moins d’attente pour Stromae. Et en effet, à 20h30, il (et ses musiciens) arrive en draisine (par le biais d’un petit film en noir et blanc projeté en fond de scène). On a l’impression que tout es écrit sur du papier millimétré, tout est prévu à la seconde, synchronisation parfaite.
Stromae chante « tu aimerais faire ta fête » et le public le suit à tue-tête: la majorité du public sera francaise ce soir. D’ailleurs Stromae sonde le public pour savoir en quelle langue il doit s’exprimer. Le francais dominera, c’est clair. Stromae est généreux, il y a énormément d’interaction entre le public et lui, et cela fait vraiment plaisir à voir. Parfois drôle, parfois triste, Stromae tire tous les registres durant son concert et envoute le public avec sa voix et ses gestes calculés. Il change 5 fois de costume, passe de la diva de « Tous Les Mêmes » au pauvre gars alcoolisé de « Formidable », fait même un monologue sur les « Moules Frites » digne d’un film de Tarantino. Sans oublier la lecon Nr. 26 (26 pour le concert, 24 pour la vidéo – ta-taaa!) pour « Tous Les Memes ». Il chauffe littéralement la salle avec son « Humain À L’Eau » où plus personne ne peut tenir en place. « Vous voulez vraiment faires les sauvages » ? Stromae en remet une couche et le public saute synchrone au tempo! La version « mashup » de « Alors On Danse » nous transporte dans les limbes des 90s avec les fameux samples de « Nightcrawlers – Push The Feeling On », « Crystal Waters – Gipsy Woman », « Snap – Rhythm Is A Dancer » et « Faithless – Insomnia » . Le public est déjanté, et je suis aux anges. Biensur, je me demande si mon mashup avec « Alors On Danse » et « Insomnia » (réalisé en 2010) l’a inspiré ou s’il a trouvé l’idée tout seul. Allez, je plaide pour « les grands esprits se recontrent », hehe. Petite pause, puis Stromae enchaine avec un « Papaoutai » rallongé à la sauce calypso et zouk, histoire de prendre le temps de présenter ses musiciens et son équipe. le concert se termine par son « Merci » où il joue lui-même des samples et de la batterie. Le public munichois fait du bruit à n’en plus finir et Stromae ne sait plus trop quoi faire: rappel ou non? Il demande discrètement au musicien à ses côtés « Qu’est ce qu’on fait? » (on pouvait le lire sur ses lèvres!) mais non, il tire sur une ficelle invisible et la lumière s’éteind. Il ne reviendra plus.
Le public est invité à quitter rapidement la salle pour faire place aux roadies qui démontent la scène à grande vitesse. J’ai la chance de rencontrer furtivement la manager de Stromae qui hésite à me laisser passer backstage (car j’avais préparé un petit CD pour lui avec 4 de mes mashups). Elle me conseille plutôt d’attendre à la sortie, donc dehors. J’attends donc deux heures et demi dans le froid, avec quelques autres personnes, dont deux enfants qui se les gèlent également. Enfin, l’artiste arrive. Premieres réactions des fans: « ca fait deux heures qu’on attend dans le froid ». Pas vraiment très sympathique de leur part! Stromae pose sa valise, et sert la main à tout le monde, avec un grand sourire sincère. Il signe les tickets de concert, les photos, les t-shirts (!) – il y avait d’ailleurs quelques malins qui avaient chacun une vingtaine de photos de Stromae imprimées en format A4 que Stromae devait absolument signer… Pour moi, c’était clair que ces photos allaient se retrouver dans les prochains jours sur Ebay – on peut vraiment faire du business avec n’importe quoi, certaines personnes ne reculent devant rien, malheureusement. Mais Stromae est sympa, jovial et signe, signe, signe… J’attends que tout le monde soit passé pour discuter une minute avec lui. Je prends sur moi et je le tutoie directement en lui tendant mon EP avec 4 mashups. Il est très surpris et ouvert, et également très curieux. Il me remercie et nous faisons une photo ensemble. j’aurais biensur encore eu envie d’approfondir le sujet, mais: « Allez, faut qu’on y aille maintenant » – son manager montre le bus du doigt. Demain Vienne (Autriche), puis Berlin. Bref, une soirée plus que parfaite, et un artiste extrèmement généreux. Le dernier titre de son album actuel s’intitule « Merci ». Je n’ai rien à rajouter.

La setlist du concert: – Ta Fête – Bâtard – Peace Or Violence – Te Quiero – Tous Les mêmes – Ave Cesaria – Sommeil – Quand C’Est – Moules-Frites – Formidable – Carmen – Humain À L’Eau – Alors On Danse « mashup » – Papaoutai – Merci

Mon EP de 4 mashups avec Stromae

stromaEP

Une réflexion sur “TA FETE – STROMAE LIVE À MUNICH – REVIEW

  1. Pingback: STROMAE – LIVE À MUNICH – LA DEUXIEME | CHECKDISSOUT PRODUCTIONS (Home of DJ Y alias JY)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s