MASHUP? BASTARD POP? FRENCH? GERMAN? WHAT? WHERE?

yep

On parle beaucoup de mashup, de moins en moins de bastard pop, et les bootlegs c’est carrément autre chose que ce que tu crois. Comme je vis en Allemagne mais que je me sens plus en famille dans la scène « bootleg » francaise, j’avais envie de poster les différentes appellations « bootleg » ou « mashup » ou « bastard pop » selon les pays. (Définitions valables en 2013, les temps ont changés, eh oui!)

En Allemagne:

– Mashup: mélange ou mix de différents morceaux de musique avec un beat 4/4, orienté « dancefloor », essentiellement fait pour les grands complexes de boîtes de nuit. Le mot mashup a vraiment pris une tournure dancefloor en Allemagne, notamment depuis les grosses tournées de DJs spécialisés en live comme Mashup Germany ou les Fabulous Beatmashers. En Allemagne, la majorité du public assimile uniquement le mot mashup à une version dancefloor d’un titre. C’est bien dommage d’ailleurs.

– Bootleg: version originale un peu décalée d’un titre (souvent un remix) qui tourne en plein milieu vers un beat 4/4 dancefloor, hard-house ou dubstep. Rien à voir avec l’appellation « bootleg » en France.

– Bastard pop
: mélange de deux ou plusieurs sources musicales différentes, sans se tourner obligatoirement vers le dancefloor, différent du mashup, donc. C’est un peu le genre de musique que je fais. Ce serait bien de reoivr cette appellation renaître de ses cendres lorsqu’il s’agit d’un « mashup » non-dancefloor.

En France:

– Bootleg: création d’un nouveau morceau de musique à partir de deux ou plusieurs sources musicales différentes (acapella / instrumental ou deux originaux, par exemple) . Peu importe le bpm (beats per minutes), le bootleg en France est avant tout basé sur un clash de genre. Spécialistes: Zebra, Mighty Mike, Fissunix, Amoraboy, etc.
Attention: on appelle également « bootleg » un enregistrement pirate « live » (souvent enregistré directement depuis la table de mixage) d’un concert, ensuite gravé sur un cd et revendu au noir. Dans ce domaine là, il y a souvent de très bonne raretés à découvrir.

– Mashup: on utilise en France le mot « mashup » lorsqu’on fait du bootleg mais qu’on souhaite en parler sur des forums étrangers. En Allemagne, par exemple, le mot « bootleg » a une toute autre signification qu’en France (voir plus haut).

– Bastard pop: même chose que le bootleg, mais c’est une appellation guère encore utilisée en 2013.

Facile, non?

Une réflexion sur “MASHUP? BASTARD POP? FRENCH? GERMAN? WHAT? WHERE?

  1. Merci pour ton point de vue franco-germanique, JY.
    J’ajoute qu’en France, on a appellé nos créations « bootleg » car nous avons réagi au mouvement anglais, qui affirmait cet état d’esprit pirate et subversif.
    Le « mashup » est une re-appropriation de ce mouvement par les américains, pour lesquels le mot » bootleg » est associé à la criminalité et poursuivi par le FBI.
    Alors que les « bootlegs » sont restés underground et essentiellement proposés sur internet, les « mashup » ont connu un essor en radios commerciales et en clubs.
    Ist es klar ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s