LANA DEL REY – LIVE À MUNICH: INTOUCHABLE ET PARFAITE

ldr2

Il est 21 heures précise lorsque les filles crient l’arrivée de Lana Del Rey sur la scène de la Zenithhalle à Munich, concert vendu à guichets fermés. Robe printannière, belle boucle de ceinture et crucifix en guise de boucles d’oreilles: la diva est là. Présente et intouchable. Ses musiciens sont là également, et jouent incroyablement bien. Lana elle, chante incroyablement bien. Tout ce qu’on pouvait entendre sur sa petite voix inégale et imparfaite pouvait être agréablement mis de côté hier soir. Par contre, les versions live ne changaient guerre des versions studios, à presque en croire que le groupe a respecté les durées originales des radio edit à la seconde près. Dommage, j’aurais bien kiffé un « Summertime Sadness » rallongé. Versions albums donc, sauf un petit remix/bootleg avec le fameux « Knocking On Heaven’s Door » de Guns’n’Roses, chanté lassivement par Lana accompagnée de son guitariste. Sur la scène, de grands palmiers, de grandes statues de lions, de grands chandeliers avec d’énormes cierges cachaient un quatuor de corde (3 violons et un violoncelle) , le paniste virtuose, le bassiste/contrebassiste , le batteur toujours mystérieux et spectaculaire à la fois et Lana et son guitariste qui arrivaient à tenir la foule en haleine. Un concert minutieux et minuté (malheureusement), une Lana très retenue mais envoutante, charmante et passionée, qui n’a pas peur de descendre dans le public pour se faire photographier ou serrer dans ses bras quelques fans ou des quelques 50 sosies présents dans la salle. La setlist: rien que des tubes, à en quitter le micro pour laisser chanter le public, ni plus ni moins, et ca fonctionne très bien. Pas de rappel, juste un « bye, bye » en ramassant quelques bouquets de fleurs tombés sur la scène. 1 heure 30 de concert, point.

ldr3
ldr5

À noter l’excellent support act: Kassidy. Quatre garcons, quatre guitares séches, et un clavier. Et quatre voix incroyables. Folk, rock, blues. Tout y est. à suivre de très près.
Voici leur vidéo-blog de leur passage á Munich. Marrant.

De mon côté, j’ai biensur essayé de contacter le management de Lana (à cause de mon bootleg promo-tool « Summertime Madness » commandé par Universal Music Allemagne) . D’abord une première personne joviale qui me prend ma carte de visite et mon CD que j’avais amené, puis un membre du management très avenant et qui me posait toute sorte de questions d’un ton sec. Après une demi-heure d’attente devant la porte des coulisses, on me dit que ce ne sera pas possible pour moi de rencontrer Lana en personne (même si mon contact chez Universal m’a assuré qu’elle avait adoré mon bootleg). Bref, je l’ai quand même entre-apercue et approchée sur le parking près de son bus, accompagnée de son manager, mais elle n’avait pas le temps de nous parler: « I can’t, we have to get to the bus, I have to go to Paris tonight… ». Ce sera pour une prochaine fois, peut-être.

ldr1

Et la setlist du concert de Munich:

1 Cola
2 Body Electric
3 Gods and Monsters
4 Blue Jeans
5 Born to Die
6 Carmen
7 Million Dollar Man
8 Blue Velvet
9 American
10 Without You
11 Knockin’ on Heaven’s Door (Bob Dylan cover)
12 Ride
13 Summertime Sadness
14 Burning Desire
15 Video Games
16 National Anthem

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s