JON HOPKINS – INSIDES. À SE PERDRE.

dans un torrent de sons. un jardin où poussent les sons les plus eléctroniques à côté des pianos classiques. cet album est exponentiel. on l’écoute une fois et on en redemande. et plus on l’écoute, plus on en veux, et plus on en vient, plus on y va. ici, le son se découvre, s’éfeuille, se détruit et se reconstruit. là, le son est connu, puis inconnu, incongru et ravageur. on ressent dans cet album un véritable culte et une véritable culture électronique, utilisant toutes les facettes du genre comme l’ambient ou même le glitch. jamais musique électronique et piano classique n’avaient rendu pareille alchimie. la musique de jon hopkins est comparable à une traversée de tunnel sombre et humide suivie de sa sortie en contre-jour éblouissante. bref, un joyau électronique pour tous les vrais mélomanes. oui, les vrais. encore une fois, merci kevin.

jon hopkins live: juste impressionnant

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s